Les bijoux porte-bonheur : des gris-gris pour les superstitieux

Laisser un commentaire
Catégorie : Actualité du bijou
porte-bonheur

Que l’on soit très cartésien ou superstitieux, on a tous eu recours à un porte-bonheur, un jour : un stylo pour passer les examens, une pièce de monnaie voire même une culotte fétiche. Tout est bon pour provoquer la chance !

Il faut avouer que près de 70% des Français croient en la chance. Joueurs, ils tentent de gagner le gros jackpot, à la loterie ou aux jeux de hasard. Pour accroître leurs chances, ils n’hésitent pas à faire appel à des objets transitionnels, comme les bijoux qui font souvent office de porte-bonheur.

Le bijou gri-gri peut revêtir des formes multiples : du petit ornement acheté 3 fois rien comme le bracelet brésilien au bracelet à breloques haute gamme.

Les symboles à porter en bijoux

Le bijou offre une grande liberté pour trouver son gri-gri. Ce dernier peut être un cadeau familial. Le porte-bonheur a généralement une valeur sentimentale. Il peut également être symbolique en fonction des croyances propres à chacun.

Chiffre porte-bonheur

Chiffre porte-bonheur

Le chiffre est un porte bonheur assez répandu, comme la date de naissance. On peut porter le chiffre autour de son cou, en pendentif.

Les objets venus d’ailleurs sont prisés en tant que porte-chance. Certaines cultures ont des idéologies différentes et ont des symboles pour protéger du mauvais sort, qui leur sont propres.

En Europe, on peut trouver ces porte-bonheurs sous forme de bijoux, à porter avec une chaîne.

Les amulettes en Egypte préservent les personnes des maladies et aident les morts à passer dans l’au-delà. Les dreamcatcheurs, très tendances, sont des talismans qui protègent des mauvais esprits, dans la culture amérindienne. Le gri-gri peut être une recherche de l’équilibre et de proximité à la nature, comme le symbole du ying yang en Asie.

Bien que la tradition soit plutôt ancienne, le fer à cheval reste un porte chance, dans la pensée collective. Avec des vertus de protection contre le malheur, le fer à cheval doit être porté, comme un U, les éponges vers le haut, afin que « le bonheur ne tombe pas » !

Comment porter un porte-bonheur ?

fer à cheval

Un grand classique

Parallèlement au phénomène de société, le bijou gri-gri est une tendance mode.

A porter autour du poignet et du cou, le bijou permet d’accroître sa confiance au quotidien et accompagne dans tous les moments importants de la vie : passage d’un examen, du permis de conduire, entretien d’embauche ou rendez-vous galant.

Le bijou gri-gri doit être authentique. Certaines personnes, par superstition, ne se séparent jamais de leur porte-chance. Privilégiez les métaux précieux comme l’or, l’argent ou le vermeil, afin que le bijou soit durable.

Des marques comme Pandora propose des bracelets à créer au fur et à mesure des évènements de la vie. On peut acheter un charm’s, pour la naissance d’un enfant, une réussite, une preuve d’amour. Le bijou est complètement personnalisé et chaque élément a une signification unique pour chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>