Créations personnelles chez Beheyt

Laisser un commentaire
Catégorie : Actualité du bijou

« Ce pendentif ou celui-ci ? Et si je mettais cette bague ? Ou ce bracelet ? Mais ça ne va pas ensemble et le bracelet que j’ai sur moi est déjà bien où il est. En fait, tout n’est qu’un vaste bric-à-brac, le chaos le plus complet lors de la fatale association… » témoignage de Emilie, 27 ans.

Oui, certains conflits peuvent tarauder. Choisir étant synonyme de renoncement, ou du moins dans le concept, l’heure est à la combinaison, l’union qui fera la force dans une parure au demeurant simple. Le principe est simple et la maison de création One More l’a bien retranscrit dans sa dernière collection en proposant de composer ses propres créations.

logo-beheyt

Et oui, encore de une grande marque

Thomas Sabo proposait déjà un concept assez similaire qui était dans l’optique du : portez un bijou qui vous ressemble, assemblez-y tout ce qui vous plaît et créez votre univers personnel. One More pousse l’idée plus loin et proposer de mêler les bijoux entre eux.

One more time

En plus d’être l’un des meilleurs titres du fameux groupe Daft punk et sans mauvais jeux de mots, la maison Beheyt Jewels, Belge d’origine et l’un des leaders incontournables dans l’univers de la joaillerie semble avoir trouvé son créneau.

daft-punk-legacy

Et oui il ne faut pas les oublier

C’est bien connu, vous n’avez que 10 doigts dont on fait rapidement le tour. Et le nombre de vos bagues est supérieur à celui de vos extrémités, mis à part si vous avez créé le concept du bijou jetable, dans quel cas il est délicat de parler d’addition tant vous devez passer à la caisse.

Ceci étant étant, la maison de création répond à une des attentes primaires des amateurs du bijou : celle du bac à sable et du libre choix.

bagues-one-more

Pas chaotique pour un sous…

Reflet de la personnalité et de l’état d’esprit, votre composition sera ainsi unique via le vaste panel de couleur mis à disposition. Les variétés disponibles sont déjà conséquentes rien que pour les bagues, permettant à chacune (ou chacun…) de trouver son bonheur dans l’association ultime qui permettra d’alimenter un sentiment de contentement sans précédent.

La collection a évidemment était déclinée en bracelet, collier et boucles d’oreilles afin d’offrir un choix extrêmement large à ses éventuelles clientes.

one-more-collier

Un exemple de ce qui se fait en terme de pendentif

Eh oui, être sa propre créatrice ça vend du rêve, mais ça a un prix… il faut compter entre 500 et 5 000€ afin de pouvoir faire tranquillement mumuse.

bague-panel-one-more

Un simple panel de l’ensemble des modèles disponibles.

D’autant dirons que ce n’est qu’un moyen supplémentaire de faire cracher de l’argent dans un secteur qui en est pourtant saturé, d’autres trouveront l’idée originale, le mystère reste entier et est dépendant de la vision de chacun (et surtout du compte bancaire même si les plus terres à terre trouvent les prix excessifs dans tous les cas).

bagues-one-more

On ne s’en lasse pas, il faut dire que ce sont de jolies pièces.

Le concept est intéressant et présenterait même un créneau de lancement pour des pièces moins haut de gamme qu’il serait possible d’associer dans cette même optique.

Alors, tentée par l’expérience ?

bagues-one-more-vrac

Elles flottent toutes comme des songes, l’air de rien, taquine et espiègle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *